salaire pilote motogp

Salaire pilote MotoGP : le prix des meilleurs pilotes moto !

Le championnat du monde de première catégorie a réussi à survivre à ces deux années de COVID-19, mais les effets secondaires financiers de la pandémie sont encore bien réels. La baisse des recettes publicitaires et de la vente de billets s’est traduite par une diminution de 20% des salaires des pilotes MotoGP pour 2022, qui étaient déjà en baisse ces dernières saisons. 

Les bénéfices des organisateurs du championnat et des usines ont sérieusement diminué depuis l’apparition de la pandémie. De même, les fabricants ont subi une chute brutale des ventes de motos pendant les pires mois de la crise sanitaire. Tout cela a entraîné une réduction du budget salarial des pilotes de près de onze millions et demi d’euros au cours des dernières années. Dans le même temps, les équipes ont modifié leur approche de la compétition pour donner la priorité aux investissements dans le développement de la moto plutôt qu’aux salaires des pilotes. Infos Motopiste va vous dévoiler les chiffres clés concernant les salaires des pilotes MotoGP en 2022.

Salaire pilote MotoGP à la baisse : Les réseaux sociaux un modèle économique plus profitable ?

Les tendances des utilisateurs des médias ont également entraîné un profond changement dans la gestion d’entreprise du sport. De nouveaux fans approchent de plus en plus le MotoGP par le biais des médias sociaux, qui à leur tour prennent de plus en plus de poids dans les stratégies de positionnement des marques. Cette nouvelle tendance a rendu le sponsoring traditionnel basé sur les autocollants des motos inefficace et dépassé. Conscientes de cela, les marques publicitaires ont réduit les budgets de leurs équipes. 

Tous ces facteurs ont entraîné une réduction de 19,45 % des salaires des pilotes de MotoGP pour 2022. Plus précisément, les 24 pilotes qui composent la grille de cette saison gagneront collectivement 47 millions d’euros, contre les 58,5 millions d’euros qu’ils recevaient en 2019. De manière alarmante, l’écart salarial entre les pilotes se creuse également, un petit groupe privilégié recevant des rémunérations astronomiques tandis que d’autres concourent pratiquement gratuitement. 

Marc Marquez : le pilote MotoGP le mieux payé en 2022 !

Pour une nouvelle année, Marc Marquez, qui a piloté lors du test Mandalika, est en tête de la liste des pilotes les mieux payés avec un salaire faramineux de 15 millions d’euros. En deuxième position, mais encore très loin de la star Honda, on trouve Joan Mir (Suzuki). Le champion espagnol 2019 recevra 6,5 millions d’euros pour ses efforts, soit moins de la moitié du montant de son compatriote. 

La troisième place des salaires des pilotes MotoGP pour 2022 revient à l’actuel champion en titre Fabio Quartararo (Yamaha), qui touchera un cinquième du salaire de Marquez, soit ce qui revient au même, 4 millions d’euros, le même montant qu’Alex Rins (Suzuki). 

Ducati : Plus d’argent pour la moto et moins pour le pilote !

Les pilotes Ducati arrivent un cran en dessous dans l’échelle des salaires. L’équipe de Borgo Panigale a mené le changement de stratégie en MotoGP, donnant la priorité au développement de sa Desmosedici et laissant les contrats des pilotes au second plan. Jack Miller et Pecco Bagnaia recevront tous deux un montant égal de 3,8 millions chacun. Suivant leur nouveau modèle d’entreprise, ils ont ajouté à leurs rangs un grand nombre de jeunes pilotes ayant peu d’aspirations financières. 

Les prolétaires en lutte pour la gloire  !

L’embauche de Franco Morbidelli en remplacement de Maverick Viñales, tombé en disgrâce, a permis d’alléger la pression sur les comptes bancaires de Yamaha. L’Italo-Brésilien gagnera un maigre million et demi si on le compare aux 8 millions de son prédécesseur catalan. En parlant de Viñales, lui et son compère espagnol d’Aprilia, Aleix Espargaro, devront se contenter de deux millions d’euros chacun.  

Quant à KTM, ses 4 hommes forts (Miguel Oliveira, Brad Binder, Raul Fernandez et Remy Gardner) ne seront payés que 3,6 millions d’euros, collectivement. 

En bas de la liste, Honda investira un total de 3 millions d’euros pour couvrir les salaires de Pol Espargaro (Repsol Honda Team), Alex Marquez et Takaaki Nakagami, les deux derniers appartenant à l’équipe satellite LCR. 

Nos derniers articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.