Poser le genou à moto sur circuit

Poser le genou moto : nos conseils pour y arriver !

Vous avez sûrement vu de nombreux pilotes moto “poser le genou”. Aujourd’hui, beaucoup pensent que c’est un accomplissement de réussir ! Cependant, cette technique de pilotage est parfois mal exécutée par des non initiés, et mène à la chute dans les pires cas.

Infos Motopiste vous propose un guide pour poser le genou sur piste ! Vous pouvez également retrouver nos autres conseils ici !

En conduite sportive, les genoux sont un point d’appui et un indicateur. Cela fait partie du style de conduite. Tant que l’on roule sur la piste, bien sûr. Sur la route, même si beaucoup le souhaiteraient, il n’est pas conseillé de rechercher le frottement des genoux sur l’asphalte.

Avant même de penser à racler nos genoux sur le macadam et à la technique pour y parvenir, nous devons avoir la bonne posture.

Quelle est la bonne posture pour poser le genou à moto ?

Une erreur que nous avons tendance à faire est de nous pencher trop près du réservoir. Si nous sommes proches du réservoir, lorsque nous faisons glisser notre corps, nos hanches se tournent vers l’intérieur de la moto. Notre genou, bien qu’il soit plus proche du sol, sera collé au carénage. Avec cette position, à moins d’être un Marc Márquez ou un Stefan Bradl, qui détruisent les sliders des coudes et des genoux à chaque course, on ne se frottera jamais autant. Et si nous le faisons, nous frotterons le genou, puis la hanche, les épaules et la tête.

Nous devons commencer par nous asseoir correctement, un peu plus en arrière. Plus on est en arrière du réservoir, plus il est facile de se déplacer sur le siège. Dans cette position, si nous ouvrons notre jambe, nous pouvons sentir comment le genou sera complètement séparé du carénage.

Technique pour frotter les genoux lorsque j’ai une bonne posture :

Ce que nous avons tendance à faire, c’est déplacer notre genou vers le sol, ce qui nous rapproche inévitablement du carénage. La bonne technique consiste à ramener le genou ouvert vers l’arrière. Cela nous donnera la position correcte de nos hanches, de notre dos et de nos genoux. Avec la bonne posture, le frottement des genoux contre l’asphalte sera une conséquence immédiate.

La première fois que vous posez votre genou au sol, c’est un mélange d’excitation et de peur, car le bruit qu’il fait en frottant est, à tout le moins, étrange. Puis, avec le temps, non seulement vous vous habituez à cette sensation, mais vous l’identifiez comme un point d’appui et de référence.

La clé est d’avoir une bonne technique de mouvement sur la moto. Le genou recule et maintient une posture égale avec les épaules et le dos. Vous n’avez pas besoin de vous contorsionner et de faire des choses bizarres en déplaçant votre genou vers le sol. Toucher, nous pouvons toucher, mais ce sera plutôt ridicule et peu pratique.

Il n’est pas non plus nécessaire de porter une vitesse excessive. Cependant, il est nécessaire que la moto ait une certaine inertie. Nous pourrons le maintenir dans un bon degré d’inclinaison mais stable.

Pour pratiquer ces choses, il est conseillé de le faire sur un circuit. Là, nous pouvons nous entraîner et prendre des risques avec un danger limité. Le risque de sortir de la voie ou de tomber, mais pas de percuter quelqu’un venant en sens inverse, un arbre ou une glissière de sécurité.

Nos derniers articles

1 réflexion sur “Poser le genou moto : nos conseils pour y arriver !”

  1. Ping : Johann Zarco : Tout ce que vous devez savoir sur lui !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.