Liste des catégories

#FSBK #FFM - PAU ARNOS DES COURSES SOUS HAUTE TENSION

#FSBK #FFM - PAU ARNOS DES COURSES SOUS HAUTE TENSION

Sous le soleil du Béarn, le Circuit Européen de Pau Arnos a accueilli ce week-end, la 4ème étape du Championnat de France Superbike. Organisée par le MC Pau Arnos sous l’égide de la FFM, l’étape a permis aux leaders actuels des différentes catégories, de se mesurer à des pilotes Wildcards au palmarès très complet. Qui des habitués du FSBK ou des « externes », ont fait parler la poudre ? Réponse ci-dessous. 

SUPERBIKE 

COURSE 1 : VICTOIRE POUR SIMEON, LES HONNEURS POUR FORAY 

Les pilotes de la catégorie reine s’élancent pour 20 tours avec Xavier SIMEON (Yamaha) en pole position. La 1ère ligne est complétée par Kenny FORAY (BMW Tecmas) et Christophe PONSSON (Yamaha).

 

Auteur d’un excellent départ, le Champion de France 2017 s’empare immédiatement des rênes de la course. À sa poursuite, le poleman, ainsi que Mathieu GINES (BMW Tecmas) lui emboitent le pas.

Au fil des tours, FORAY et SIMEON distancent le leader du général et entament un bras de fer en duo pour le gain de la course. Derrière eux, Mathieu GINES, voit Axel MAURIN (Yamaha), parti de la 6ème place sur la grille de départ, se rapprocher mais attention, isolé en 5ème position, Morgan BERCHET (Yamaha) semble pouvoir faire la jonction sur MAURIN et GINES.

Après 12 tours, SIMEON s’adjuge la première place au dépend de FORAY. Pourtant, dans les minutes qui suivent, un fait de course vient perturber la course, Hugo CLERE (Yamaha Moto Ain) chute et sa machine s’enflamme. La Direction de Course agite alors le drapeau rouge, synonyme de fin de course. 

Selon le règlement, le classement se fige dans le 12ème tour alors que SIMEON était en tête devant FORAY suivi de son coéquipier, GINES, qui complète le podium. MAURIN conserve la place de 4ème devant BERCHET et PONSSON.

En Superbike Challenger, belle performance pour Enzo BOULOM (Yamaha), il s’impose et termine 7ème au scratch devant les pilotes Superbike, Matthieu LUSSIANA (Yamaha), Grégory LEBLANC (Yamaha) et Louis BULLE (Yamaha). Clément STOLL (Suzuki LMS) monte sur la 2ème marche de la boite des jeunes pilotes. Pour compléter le podium, Maxime BONNOT, 12ème à l’arrivée, offre la 3ème place au Team BMW Tecmas.

 

COURSE 2 : FORAY PREND SA REVANCHE SUR SIMEON

Pour clôturer l’étape de Pau Arnos, les 1000cc s’élancent en piste, avec toujours Xavier SIMEON (Yamaha) en pole position. Les pilotes du team BMW Tecmas, Kenny FORAY et Mathieu GINES prennent un excellent départ et s’emparent de la tête de course laissant l’ex pilote de Moto GP au 3ème rang. Morgan BERCHET (Yamaha) et Axel MAURIN (Yamaha) sont également dans le coup, les 5 pilotes creusent l’écart avec le reste du peloton dans le 2ème tour.

Après 6 tours, FORAY et SIMEON s’échappent en tête et un groupe de trois poursuivants se forme alors que GINES chute dans le même temps. Le groupe est composé d’Axel MAURIN, Morgan BERCHET et de Christophe PONSSON (Yamaha) qui fait la jonction. Derrière le trio, Matthieu LUSSIANA (Yamaha) réduit, tour après tour, l’écart qui le sépare de ses prédécesseurs.

 

À la mi-course, les deux hommes de tête se rendent coup pour coup. FORAY veut prendre sa revanche, alors que SIMEON espère réaliser le doublé mais aucun des deux protagonistes n’est en mesure de prendre un avantage significatif. Derrière eux, le groupe en lutte pour la 3ème place semble avoir trouver un leader en PONSSON…

Dans le dernier tour, Kenny FORAY porte une ultime attaque sur Xavier SIMEON et la passe d’armes se révèle fructueuse ! Le Champion de France 2017 passe la ligne d’arrivée en 1ère position et prend sa revanche sur SIMEON au terme d’un duel épique. Christophe PONSSON parvient, quant à lui, à conserver la 3ème place. Malgré de belles prestations, MAURIN est privé de podium mais se classe tout de même 4ème. Derrière le pilote de la Yamaha n°89, BERCHET termine 5ème devant Matthieu LUSSIANA et Grégory LEBLANC (Yamaha).

À noter, GINES se classe 18ème, donc hors des points, cette course pourrait lui couter cher pour la suite de la saison.

En Challenger, Enzo BOULOM (Yamaha) réitère sa performance de la course 1, avec une 8ème place au scratch, il monte sur la plus haute marche du podium des jeunes pilotes. Malheureux le matin, Johan NIGON (Suzuki LMS) retrouve le sourire en s’octroyant la 13ème place au scratch et la 2ème en Challenger. Il est suivi par Alan AGOGUE (Yamaha) qui réalise son premier podium de l’année.

Mathieu GINES reste leader du général avec 150 points suite à l’étape de Pau Arnos, devant son coéquipier, Kenny FORAY, (142 points) et Axel MAURIN (130 points). En Challenger, Clément STOLL mène les débats avec 136 points, devant Maxime BONNOT (135 points) et Johan NIGON (124 points).

 

SUPERSPORT 600 – SUPERSPORT CHALLENGER

COURSE 1 : RAYMOND IMBATTABLE ?

En Supersport 600, le peloton s’élance pour 19 tours. La 1ère ligne de la grille de départ est formée par Guillaume RAYMOND (Yamaha), poleman, avec à sa droite, Martin RENAUDIN (Yamaha) et Guillaume POT (Yamaha).

 

Très vite, Guillaume RAYMOND confirme sa bonne forme et creuse un écart conséquent sur le reste du peloton. Parti depuis la 2ème ligne de la grille de départ, Maximilien BAU (Yamaha) s’installe alors à la tête d’un groupe de poursuivants complété par RENAUDIN et POT.

À la mi-course, BAU confirme l’avantage sur ses deux adversaires et réduit l’écart avec le leader. Dans son sillage, RENAUDIN parvient à rester dans la roue de la Yamaha n°108, tandis que POT se laisse distancer par les deux hommes.

Sur la ligne d’arrivée, RAYMOND l’emporte pour la première fois de la saison alors que BAU monte sur la 2ème marche du podium. Ce dernier est privé de victoire pour la première fois depuis 5 courses. De son côté, Martin RENAUDIN remonte enfin sur la boite. Guillaume POT, quant à lui, se contente de la 4ème place, laissant de précieux points au profit de ses concurrents directs.

En Supersport Challenger, après BAU et RENAUDIN, Matthieu GREGORIO (Yamaha) et Ludovic CAUCHI (Yamaha) font le show !

Après une lutte acharnée, GREGORIO tire son épingle du jeu et relègue CAUCHI au pied du podium.

COURSE 2 : BAU RENOUE DÉJÀ AVEC LA VICTOIRE

Cela s’annonce corsé pour les adversaires de Guillaume RAYMOND (Yamaha), le poleman prend un excellent départ ! Il emmène dans sa roue Maximilien BAU (Yamaha). Parti 3ème, Martin RENAUDIN (Yamaha) tente d’accrocher son prédécesseur sans y parvenir.

 

Après 7 tours, pour la première fois du week-end, BAU prend la tête de la course au dépend de RAYMOND, est-il en mesure de viser la victoire ? Dans une forme olympique, son adversaire récupère pourtant son dû dans les tours qui suivent. Tout se joue dans les deux derniers tours.

Déterminé, BAU passe finalement la ligne d’arrivée en 1ère position, il retrouve déjà le goût de la victoire après sa seconde place du matin et un superbe spectacle offert au public de Pau Arnos. Derrière RAYMOND, l’autre pilote Challenger, RENAUDIN, conclut à la 3ème place. Malgré sa proximité avec RENAUDIN en début de course, Guillaume POT (Yamaha) passe la ligne d’arrivée avec plus de 11 secondes de retard sur le pilote de la Yamaha n°75. Pour la 2ème fois de la journée, POT termine au pied du podium.

Dans la catégorie Supersport Challenger, BAU réalise donc le doublé, RENAUDIN monte également sur podium et c’est Ludovic CAUCHI (Yamaha) qui, cette fois, parvient à s’y inviter grâce à une 7ème place au scratch. Son meilleur adversaire du matin, Matthieu GREGORIO (Yamaha), se classe, quant à lui, 8ème au scratch et 4ème de la catégorie.

Maximilien BAU reste leader du général avec 194 points suite à l’étape de Pau Arnos, devant Guillaume RAYMOND, (157 points) et Guillaume POT (140 points). En Challenger, Maximilien BAU mène également les débats avec 209 points, devant Martin RENAUDIN (167 points) et Matthieu GREGORIO (139 points).

Crédit photo : Patrick BERTINEAU pour infos-motopiste.fr