Liste des catégories

#FSBK - SUPERBIKE À LÉDENON : BILAN AVANT LA MI-SAISON

#FSBK - SUPERBIKE À LÉDENON : BILAN AVANT LA MI-SAISON

 

Organisée par le MC Lédenon sous l’égide de la FFM, la 3ème étape du Championnat de France Superbike a permis aux leaders de confirmer leur bonne forme et à certains challengers de se rapprocher au classement ! À l’approche de la mi-saison, les plus rapides des pilotes français ont laissé parler la poudre sur le circuit de Lédenon.

  

SUPERBIKE 
COURSE 1 : MAURIN EFFICACE ET DÉTERMINÉ

Alors que le début de course est dirigé par Kenny FORAY (BMW Tecmas) suivi de Mathieu GINES (BMW Tecmas) et Axel MAURIN (Yamaha CMS), le paddock voit la chute de Christophe PONSSON (Yamaha) 4ème, et Louis BULLE (Yamaha Tech Solutions) 5ème, perturber la course !

 

Les 2 pilotes du Team BMW Tecmas conservent le même ordre et poursuivent leur bataille alors que MAURIN a perdu du terrain…Le pilote de la Yamaha n°89 ne se laisse pourtant pas abattre et fait la jonction sur GINES. Imperturbable, FORAY gère sa course et creuse l’écart laissant GINES et MAURIN en dispute pour la 2ème place. Mais c’était sans compter sur la bonne forme de MAURIN ! Appliqué et motivé ce dernier prend l’ascendant sur GINES puis va chercher la roue de FORAY.

Dans le 15ème tour, MAURIN enfonce le clou et se glisse en tête ! Le pilote du Team CMS conserve la position de pointe jusque sur la ligne d’arrivée et s’illustre avec près de 5 secondes d’avance sur FORAY et GINES, respectivement 2ème et 3ème.

Au 4ème rang, le pilote Superbike Challenger Johan NIGON (Suzuki LMS) fait face au pilote de la Ducati n°3, David MUSCAT. Les deux protagonistes voient pourtant revenir Hugo CLERE (Yamaha) qui a pris le meilleur sur Gregory LEBLANC (Yamaha Twist Ring Racing). CLERE surprend NIGON puis MUSCAT mais ce dernier ne semble pas décider à laisser faire le jeune pilote de la Yamaha n°11… Les passes d’armes s’enchainent alors entre MUSCAT et CLERE sous les yeux de NIGON juste derrière.

À 2 tours du drapeau à damier, CLERE trouve la faille sur MUSCAT et semble pouvoir conserver la 4ème place…mais non ! MUSCAT rappelle son palmarès et ses nombreux titres de Champion de France, il récupère son dû dans le dernier tour pour terminer au pied du podium devant CLERE. NIGON confirme la 6ème place et la 1ère de la catégorie Superbike Challenger.

En Challenger, l’autre pilote du Team Suzuki LMS, Clément STOLL prend le meilleur sur Maxime BONNOT (BMW Tecmas) pour terminer 2ème et 9ème au scratch. BONNOT complète le podium avec la 11ème place au scratch.

À noter, Matthieu LUSSIANA (Yamaha), l’un des acteurs incontournables de la catégorie reine, connait quelques ennuis mécaniques durant le tour de mise en place et est contraint de s’élancer depuis la voie des stands. Il ne réalise que 5 tours et ne sera pas classé.

 

COURSE 2 : FORAY AUX FORCEPS !

Le Team Tecmas fait de nouveau ses preuves lors du départ, les motos de Kenny FORAY et Mathieu GINES emmènent fièrement Axel MAURIN et Louis BULLE tandis qu’un groupe composé de Hugo CLERE, Christophe PONSSON, Matthieu LUSSIANA et David MUSCAT sont en embuscade juste derrière.

Après quelques tours, les leaders du matin, FORAY – MAURIN – GINES forment un trio compact qui s’éloigne peu à peu. MAURIN semble bien décidé à réitérer sa performance du matin et déloge FORAY de la tête, laissant le Champion de France 2017 aux griffes de son partenaire, GINES. L’ordre change au fil des tours, tout se joue en fin de course où dans la dernière boucle, FORAY à la 1ère place, résiste férocement et l’emporte devant MAURIN. GINES, auteur d’une belle course, ne démérite pas et conserve la 3ème place avec seulement 0’362 secondes de retard sur ses principaux adversaires.

À leur poursuite, CLERE se dresse en capitaine d’un peloton composé de BULLE, MUSCAT, PONSSON et LUSSIANA. Mais attention, la gouvernance est changeante ! PONSSON et MUSCAT s’affirment devant CLERE tandis que BULLE reste légèrement en retrait et LUSSIANA semble avoir un ennui technique et tire tout droit puis redescend dans le classement.

Dans les derniers tours, alors que chacun des pilotes postule tour à tour à la tête du groupe, BULLE, qui semblait s’économiser, accélère le rythme et passe chacun de ses concurrents virage après virage ! À l’instar du matin, MUSCAT ne se laisse pas faire et reste au contact, même chose pour PONSSON et CLERE. La bataille est rude jusqu’à la ligne d’arrivée où c’est finalement PONSSON qui termine au 4ème rang devant BULLE, CLERE et MUSCAT.

Côté Superbike Challenger, le local Enzo BOULOM (Yamaha) tient tête à Johan NIGON en début de course. Dans le 7ème tour, le pilote de la Suzuki n°72 part à la faute et chute, le fait de course profite à son coéquipier, Clément STOLL qui gagne en confiance et remonte sur le local. En fin de course, Clément STOLL confirme et s’impose pour la première fois dans la catégorie devant Enzo BOULOM. Maxime BONNOT complète le podium pour la 2ème fois du week-end.

 

SUPERSPORT 600 – SUPERSPORT CHALLENGER
COURSE 1 : BAU ACTE 1

Le pilote du Supersport Challenger Maximilien BAU (Yamaha), s’élance de la pole position et débute la course sur un entretien musclé avec Guillaume RAYMOND (Yamaha). Renald CASTILLON GIOANNI (Yamaha), qui avait également pris un bon départ depuis la 6ème place, chute dans le second tour laissant le pilote Challenger Matthieu GREGORIO (Yamaha) occuper le 3ème rang. Ce dernier ne fait pourtant pas long feu face aux attaques de Guillaume POT (Yamaha) qui s’intercale entre GREGORIO et le duo de leaders BAU – RAYMOND.

Dans la seconde partie de course, l’écart entre BAU et RAYMOND s’est réduit, il est de plus en plus difficile d’établir un pronostic sur le vainqueur alors que POT assure la 3ème place après s’être détaché de GREGORIO.

BAU parvient tout de même à retrouver son rythme effréné et à creuser l’écart en fin de course pour s’imposer à plus de 3 secondes de RAYMOND. POT conserve la 3ème place devant les pilotes Supersport Challenger Matthieu GREGORIO et Martin RENAUDIN (Yamaha) qui terminent 4ème et 5ème au scratch et 2ème et 3ème de leur catégorie.

Le paddock note également le spectacle offert par un groupe de 6 pilotes derrière Martin RENAUDIN. Après une bataille acharnée, c’est finalement Peter POLESSO (Yamaha) qui tire son épingle du jeu pour le gain de la 6ème place devant Kévin LONGEARET (Yamaha), Thibaut NAGORSKI (Suzuki), Yvan LAETZIG (Yamaha),  Kévin TRUEB (Yamaha) et Corentin BRENON (Triumph).

COURSE 2 : COUP DOUBLE POUR BAU

Efficace au départ, le pilote Challenger Maximilien BAU reste aux avant-postes dans le premier tour secondé par Guillaume POT et Guillaume RAYMOND. Le trio évolue devant Kévin TRUEB et Matthieu GREGORIO, tous deux au coude à coude pour la 4ème place en début de course, ils sont ensuite rejoints par Kévin LONGEARET et le pilote Supersport Challenger Ludovic CAUCHI (Yamaha).

À la mi-course, BAU a creusé l’écart sur RAYMOND qui a pris le meilleur sur POT. Les trois pilotes se laissent de l’air, assurant leur place respective, la situation peut-elle changé en deuxième partie de course ?

Du côté du 4ème rang, la bataille fait rage entre LONGEARET et GREGORIO qui se sont extirpés du groupe de poursuivants. Pourtant, revenu en flèche depuis la 15ème position sur la grille de départ, Renald CASTILLON GIOANNI réalise une superbe remontée et relègue GREGORIO et LONGEARET aux 5ème et 6ème rangs !

Un fait de course vient pourtant changer la donne à 2 tours du drapeau à damier, la Direction de Course agite le drapeau rouge suite à la chute de NAGORSKI et CAUCHI dans le virage de la Cuvette. Le classement se fige donc dans le tour précédent l’arrêt de la course.

BAU, alors en tête, remporte sa seconde victoire du week-end devant RAYMOND et POT. LONGEARET hérite de la 4ème place devant CASTILLON GIOANNI et GREGORIO. TRUEB, aux avant-postes en début de course redescend au classement et termine 8ème.

En Supersport Challenger, derrière Maximilien BAU et Matthieu GREGORIO, Martin RENAUDIN profite de la chute de Ludovic CAUCHI et se classe 3ème.

CAUCHI n’ayant pas pu passer la ligne d’arrivée avec sa moto dans les 5 minutes suivant l’arrêt de la course, n’est malheureusement pas classé.

Crédit photo : Patrick BERTINEAU pour infos-motopiste.fr