Aurel NYUL VERLAQUE : J’arrête la compétition Moto.

 

Le jeune pilote Français de l’équipe CAME en Fim Cev Repsol (ETC Challenge), revient sur les raisons qui l’ont poussé à mettre un terme à la compétition moto. Exilé en Espagne pour accomplir son rêve depuis l’âge de 10 ans, il revient sans langue de bois sur son parcours et sur son avenir sportif.



Infos-motopiste : Bonjour Aurel nous te suivons depuis tout petit et je ne te cache pas que tu nous as tous surpris par cette décision soudaine.


Aurel : bonjour, merci bcp pour votre soutient les amis. C’est une décision mûrement réfléchie tu penses bien. Je ne vais pas laisser tomber ce qui fait ma vie depuis 10 ans sur un coup de tête !


Infos-motopiste : Qu’est-ce qui a motivé cette décision alors ?


Aurel : Aucun état d’âme déjà ! D’abord je me suis gravement blessé à Estoril en début de saison. Cervicales, rupture des ligaments du poignet. J’ai passé plus de temps à l’hosto que sur ma moto. J’ai essayé de remonter sur ma selle à plusieurs reprises et puis le chirurgien m’a fichu la trouille. Il m’a dit que si je continuais comme çà je perdrai l’usage de mon poignet…Je me suis fait opéré deux fois. Bref j’ai du mettre un terme à ma saison pour raisons médicales.


Infos-motopiste : OK mais en 2019 tu seras rétabli ? La saison on comprend mais pourquoi cet arrêt de ta progression ?


Aurel : L’élément déclencheur çà été le décès de mon ami Andreas Perez. J’étais sur la piste quand c’est arrivé et j’ai chialé pendant une semaine. On se connaissait depuis tout petit. Mais la raison profonde c’est le budget. Vu mon gabarit, je veux aller en Moto2 mais le budget est tout simplement impossible à réunir !


Infos-motopiste:  C’est certainement très cher... tu as des sponsors pourtant ?


Aurel : Oui très cher autour de 180000 €. Oui mes sponsors sont prêt à me soutenir mais à ce niveau il faut des résultats pour réunir un pôle de partenaires et c’est pas ma saison actuelle qui va aider. Je n’ai pas passé une seule fois la ligne d’arrivée en 2018. Donc Je ne peux pas - et je ne veux pas- m’endetter à 17 ans. A ce niveau dans la moto même si tu apportes un budget on peut te jeter comme un vieux mouchoir. Ya que le fric qui compte. Et moi je ne veux pas passer ma vie à courir après l’argent des autres.


Infos-motopiste:  Oui on comprend, c’est de la folie ! Et pourquoi tu n’irais pas vers d’autres championnats ?


Aurel : Si je poursuis la compétition moto c’est pour franchir un palier à chaque saison. Je suis un compétiteur c’est dans mon ADN. Je ne suis pas en manque de compète. On m’a proposé de rouler en SSP 300. C’est un super championnat mais je connais bien la 300. J’ai été vice-champion de Catalogne en Copa Honda en 2016. J’ai fait des tests en 600 et le gabarit de la moto m’aurait convenu. Le team avait déjà commencé à amener une Moto2. Mais j’ai d’autres projets…mon esprit est déjà ailleurs.


Infos-motopiste : Laisses-moi deviner tu va faire du VTT .


Aurel : Oui tu me connais bien ! (Rires) Je fais du VTT Enduro depuis tout petit. Le médecin m’a dit que c’était trés bien de faire du vélo pour accélérer la cicatrisation de mon poignet.


Infos-motopiste : Tu vas faire de la compétition ?


Aurel : J’en fait depuis quelques années déjà en Espagne. C’est un excellent moyen de faire une bonne prépa physique.
Dès que j’aurai le feu vert du médecin je vais participer aux Championnats du Monde. L’enduro World Series dans la catégorie Junior. Et aussi à l’Open d’Espagne de DH.

Infos-motopiste : Tu restes en Espagne pour ce nouveau challenge ? Pas de retour en France ?


Aurel : Ma vie est en Espagne, j’ai mes amis ici. J’ai un team avec un mécano, mon club de vtt et je suis bien entouré. Il parait que je suis pas trop mauvais en Vélo. Je me suis inscrit à la dernière épreuve des Enduro World Series en Italie cet été pour me jauger. Et j’ai fini dans le Top 10 derrière une tripotée d’Italiens qui connaissait chaque racine. Alors çà aussi çà a motivé ma décision de changer de vie.


Infos-motopiste : Aucun regret alors de laisser tomber la compétition Moto ?


Aurel : Je dois t’avouer que ça fait un  gros pincement au cœur.
J’en ai longuement parlé avec mon père et mon entourage. Quand ils voient ce que c’est le championnat du monde de VTT et que j’ai la banane, ils savent que je fais le bon choix. Donc aucun regret en effet. Tu sais m’a vie ne vas pas changer beaucoup, toujours sur les routes, les entraînements, le rythme des compètes… sauf que le moteur c’est moi. Je suis motivé à 200% et je mettre à profit la gniac et la rigueur que j’ai appris à la moto. Et puis j’ai toujours mon Cross et mon Supermot dans le garage. !


Infos-motopiste : Tu as l’air de savoir ce que tu fais alors on te remercie pour cette interview et nous te souhaitons le meilleur.


Aurel : Merci Beaucoup les amis. J’ai organisé ma vie autour de ce nouveau challenge. J’ai hâte d’y être,l’ambiance est trop cool. On voyage sur les plus beaux spots dans le monde entier. Je veux dire une dernière chose : Milles merci à Mr Michel Rey ainsi qu’à Yvan et Ludo de First on Track et Freddy Foray, d’avoir été à mes côtés durant ces années. Et comme on dit ...On the Road Again 

Aurel #83

 

Interview de GMT94 / Christophe Guyot

24 heures du Mans 2013

Interview de RAC41 au 24H du Mans 2013

interview du RAC41au 24h du mans moto 2013par infos-motopiste.fr

Interview de John McGuinness

Bol d'or 2013

Interview de Dominique Meliand

Bol d'or 2013

Interview de Christophe Guyot

Bol d'or 2013

Infos-motopiste.fr - Association n°W532002258

Copyright 2013 CreateYourWeb

Tous droits réservés Infos-motopiste.fr, toutes reproductions complètes ou partielles sont interdites

Mentions Légales